Communiqué de la CDUL du 6 février 2010


Communiqué de la CDUL – Conférence des Doyens, Directeurs et Directrices des UFR de Lettres, Langues, Arts, Sciences humaines et sociales, en date du 6 février 2010


Réunis à Brest, à l’UFR Lettres et Sciences humaines de l’université de Bretagne occidentale les 5 et 6 février 2010, les directeurs d’UFR de 25 universités ont échangé sur les thématiques suivantes :
– le mode de gouvernance des universités
– les référentiels de Licence et de Master
– le Plan Réussite en Licence
– la formation des futurs enseignants et la mastérisation
– l’insertion professionnelle

1. Par la mobilisation de très nombreux collègues directeurs de composantes lors de ces journées d’études, la CDUL confirme son rôle d’interlocuteur reconnu. C’est une interface incontournable pour le Ministère de l’Enseignement Supérieur et la CPU. La CDUL poursuivra les partenariats engagés avec les autres conférences de directeurs (CDUS, CDIUFM, XXX..).

2. La CDUL réaffirme la nécessaire articulation entre les deux piliers des UFR : Formation et Recherche, sans laquelle “la” formation universitaire ne peut exister ; seul un lien fort entre des savoirs scientifiques et des savoir-faire est le gage d’une formation universitaire de qualité.

3. La CDUL rappelle que les UFR sont des espaces de proximité et des lieux d’expression démocratique favorisant la réflexion collective et permettant l’émergence des projets. Elle confirme le rôle central des UFR dans la gouvernance des universités pour co-élaborer, au sein de chaque établissement, des projets de développement à moyen et long terme.

4. La CDUL poursuit l’objectif de valoriser les LLASHS dans la société face à une méconnaissance importante de la qualité des formations, des compétences acquises par les étudiants dont bénéficie pourtant une large palette de secteurs professionnels.

5. La CDUL partage la position de la CPU sur la mastérisation, exprimée le 21 janvier 2010. Nous réaffirmons notre opposition aux choix opérés par les ministères sur la conception de la formation des enseignants, le calendrier des concours et les stages, incompatibles avec les objectifs visés. La CDUL s’associe, à l’unanimité, à l’appel de la Coordination Nationale de la Formation des Enseignants, « 100 000 voix pour la formation ! »

6. La CDUL poursuivra une réflexion approfondie sur quatre chantiers importants :
– a.la mastérisation des métiers de l’enseignement
– b.savoirs et savoir-faire en licence
– c.insertion professionnelle
– d.modes de gouvernance

Yves Jean, Président de la CDUL, Directeur UFR Sciences humaines et Arts, Université de Poitiers,

yves.jean@univ-poitiers.fr

Recherche

Menu principal

Haut de page